DUFIS Rouen - Le forum

Forum d'entraide pour les étudiants en DUFIS
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 cours d'informatique 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tournesol



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: cours d'informatique 2   Dim 13 Avr - 18:46

Voilà la seconde partie de mon cours d'informatique. Je l'ais fait rapidement, j'espère qu'elle ne contient pas trop d'erreur. Si toute fois c'était le cas, je vous invite à me le faire savoir et je modifirai. Merci d'avance.

Le langage Pascal

Il est nommée ainsi en l’honneur de Blaise Pascal (1623-1662), célèbre mathématicien et physicien.
Une codification (c'est-à-dire un ensemble de règle syntaxique) est apparue en 1973 avec le langage Pascal standard qui sert de référence pour tous les compilateurs Pascal. Ce langage est dit structurer.

Structure d’un programme Pascal

>Program (nom du programme) ;
> (Partie déclaration)
>Begin
> (Partie instruction)
>End.

La notion de variable

En mathématique une variable est un objet abstrait permettant de remplacer, dans une équation ou une formule, une valeur momentanément inconnue. Elle est toujours représentée par un symbole.
En informatique, une variable est un mot, choisi par le programme, qui désigne un emplacement donné de la mémoire centrale grâce à ce mot on peut accéder à cet emplacement et modifier son contenu (stocker une valeur) sans ce préoccuper de la localisation exacte dans la mémoire (adresse).

Plus précisément, pendant l’exécution d’un programme on peut voir une variable comme l’ensemble de 4 composantes ;

Nom ; de la variable qui désigne la boîte.
Type ; permet de déterminer la taille de la boîte et décoder l’information qu’elle contiens.
Adresse ; désigne l’emplacement de la boîte dans la mémoire.
Valeur ; déchiffrage des 0 et 1 en accord avec le type.

Les identificateurs

Les noms des programmes, constantes, variables, types, procédures et fonctions sont appelés identificateur. Règle de formation : un identificateur est une suite de lettre et de chiffre mais aussi de caractère de soulignement (‘ ‘) commençant par une lettre.

Remarque ;
•Le Pascal ne fait pas de différence entre les minuscules et les majuscules.
•Aucun identificateur ne peut avoir la même orthographe qu’un mot-clé.

Les identificateurs prédéfinis sont des mots qui possèdent une signification par défaut, proposé par Pascal. Contrairement aux mots-clés, les identificateurs prédéfinis peuvent être utilisé comme identificateur quelconque ce qui n’est pas conseillé.

Notion de type

Un type est un ensemble de valeurs qu’une variable peut assumer. Un ensemble d’opérations lui est associé. Le type d’une variable définit aussi le codage utilisé.
Toutes les variables d’un même type occupent en mémoire un même nombre de bits.
Une variable ne peut donc prendre qu’un nombre limité de valeur différente.

Les quatre types standard

En Pascal il y a des types prédéfinis, c'est-à-dire qu’il suffit de citer leur nom pour les utiliser. On appelle type scalaire ou simple un type tel que, à un instant donné, une variable de ce type contient une seul valeur. Les types simples sont ;
•Les entiers (integer)
•Les réels (real)
•Les caractères (char)
•Les booléens (booleen)

Instruction d’écriture

Les instructions d’écriture, permettant de signifier une valeur sur la sortie standard C(par défaut à l’écran). Cette valeur est le résultat de l’évaluation de l’expression notamment pour une chaîne de caractère en apostrophe ou une variable.
>write(...) ou writeln(...)

Ou (...) sont des expressions de type enteger real char booleen ou string (=chaîne de caractère entre ‘…’)

Instruction de lecture

Les instructions de lecture permettent d’attribuer à une variable une valeur provenant de l’entrée standard (par défaut le clavier).
>read(variable) ou readln(variable)

Les constantes

En Pascal on peut associer un identificateur à une valeur constante de chaque type standard. La valeur d’une constante est donnée dans la partie déclaration du programme et ne peut être changé par la suite. Déclaration ;
Const identificateur=valeur ;
Où la valeur peut être :
•Nombre entier
•Réel
•Chaîne de caractère (‘…’)
•Ou plus généralement une expression constante
>const variable=expression

Les commentaires

Il est possible d’introduire dans un programme des commentaires pour facilité la lecture du programme. Ceux-ci sont ignorés lors de l’exécution.
>{...} ou (*...*)

Les fonctions prédéfinis

>ABS valeur absolue
>SQR carré
>
>SQRT racine
>EXP exposant
>LN log népérien
>SIN sinus
>COS cosinus
>TRUNC coupe la partie décimale
>ROUND arrondie à l'entier le plus proche

L’affectation

L’instruction d’affectation permet de donner une nouvelle valeur à une variable.
>variable:=expression

Le type char

Une valeur de type char est constituée d’un seul caractère. Les caractères utilisables sont ceux de la table ASCII étendue qui contient 256 caractères. Cette table numérote les caractères de 0 à 255. C'est-à-dire qu’un entier unique est associé à chaque caractère, ce qui permet d’introduire un ordre sur les caractères. Seulement les numéro 32 à 126 correspondent à des caractères imprimables (c'est-à-dire qui peuvent être affiché, ont un graphisme dans le texte d’un programme)

Ecriture des caractères

Les caractères imprimables s’écrivent en plaçant entre apostrophe. Fonctions prédéfinies sur les caractères ;
Deux fonctions permettent des conversions entre le type integer et le type char.
>ORD('caractère')=numéro correspondant
>CHR('numéro')=caractère correspondant

Le type booléen

Deux valeurs possibles ; TRUE et FALSE
Trois opérations possibles ;>NOT négation
>AND conjonction
>OR disjonction

Notion de type ordinale

Les types scalaires sont totalement ordonnées (c'est-à-dire : un ordre total est établi sur leur valeur). Un type est dit ordinal lorsqu’il est possible d’attribuer à chaque valeur de ce type un rang (c'est-à-dire un prédécesseur et un successeur sauf pour la première et la dernière valeur du type). Fonctions prédéfinis sur les types ordinaux ;
>ORD(x) fournit le rang (entier) de x
>PRED(x) le prédécesseur de x
>SUCC(x) le successeur de x

Les types integer, char, boolean, sont des types ordinaux. Pour les booléens ORD(false)=0 et ORD(true)=1. Le type real n’est pas ordinal

Instruction conditionnelle: if...then...else

Parfois l’instruction d’une action dépend d’une condition préalable
>IF condition THEN bloc d'instruction
>IF condition THEN bloc d'instruction 1 ELSE bloc d'instruction 2


Où la condition est une expression logique et un bloc d’instruction qui peut être seul ou bien contenir plusieurs commende encadrées par les mots begin et end (séparées par un point virgule) ;

>Begin
> N instruction ;
>End ;

Instruction itérative: While…do

Cette commande permet de répéter un bloc d’instruction.
>While condition do instructions

A l’exécution ; 1-évaluation, 2-booléen;
•Vrai = recommence (attention aux boucle infinie !)
•faux = pas d’exécution (instruction suivante)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
cours d'informatique 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Est ce que le cours d'informatique C2i est obligatoire ???
» Donner des cours particuliers en toute légalité.
» Cours SIG
» Cours d'informatique
» programme cours d'informatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DUFIS Rouen - Le forum :: Cours :: Vos Cours-
Sauter vers: